Archives de Tag: big data

Quelques considérations sur le « bon gouvernement » du 21e siècle

Contributions_modifié-1Le professeur Pierre Rosanvallon s’est très récemment exprimé, dans la presse, sur son nouvel opus, le Bon gouvernement (Seuil, août 2015). Lors de cette entrevue, il a émis des constats et fait quelques propositions pour revitaliser la démocratie et je le cite : « pour sortir du cycle de la répétition et de la décomposition ». Tout cela est bienvenu et s’inscrit dans une position, trop souvent oubliée par les sciences sociales depuis les figures d’intellectuels engagés comme Albert Camus ou Michel Foucault, où le savant éclaire le politique.

A la lecture de cet échange, il semble intéressant de faire trois compléments que nous souhaitons inscrire dans une optique : davantage concilier théorie et pratique. Comme nous avons déjà pu l’écrire, il est important, pour agir dans un monde complexe et incertain, de le comprendre. Or cet effort est bien souvent écarté par les décideurs politiques et administratifs pris dans une dictature de l’urgence, incapables d’envisager le futur et de s’inscrire dans un temps long.

Trois remarques donc pour réintroduire des idées dans la fabrique de l’action publique :

Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecrits

“Le corps politique n’a pas d’agilité à l’égard du numérique”

Vidéos_modifié-1La révolution numérique cache-t-elle certains dangers pour l’État ou est-elle une opportunité manquée par la classe politique et l’administration pour repenser le fonctionnement du secteur public au XXIe siècle ? Au-delà des nouveaux outils technologiques, le numérique est aussi porteur d’idéologie et de transformation de la société et des relations entre l’État et le citoyen. Présents lors de la 8e édition des Rencontres des Acteurs publics le 2 juillet, Gilles Babinet, entrepreneur nommé “digital champion” de la France auprès de la Commission européenne, le maire adjoint de Lille et membre du Conseil national du numérique, Akim Oural, et Nicolas Matyjasik, conseiller scientifique aux ministères de Bercy et maître de conférences associé à Sciences-Po Lille, dressent un état des lieux sévère de la prise en charge du sujet numérique par les pouvoirs publics.

Capture d’écran 2015-07-28 à 21.02.12

Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo.`

Crédit: Acteurs publics TV

 

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Transparence, données ouvertes, utopies numériques… L’État en réanimation artificielle?

Contributions_modifié-1

La défiance des Français envers la politique atteint des niveaux record. Le repli et l’individualisation, sont en train de miner notre quotidien. Les crises perturbent notre pacte républicain. L’État apparaît plus comme un problème que comme la solution, pour reprendre la tristement célèbre maxime du reaganisme des années 1980. Dans l’opinion, on voit bien resurgir le discours sur les privilèges de la fonction publique, l’inefficacité des services publics. En même temps, les jeunes se désintéressent de plus en plus des carrières publiques qui leur semblent sclérosées.

Paradoxalement, on se gargarise. Le big data, les objets connectés, la révolution numérique arrivent dans les administrations publiques. Cela serait notre salut. En 2016, la France présidera même le très sérieux Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (Open Government Partnership), initiative multilatérale qui compte aujourd’hui 65 pays membres et vise notamment à « exploiter les nouvelles technologies et le numérique pour renforcer la gouvernance publique, promouvoir l’innovation et stimuler le progrès ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Ecrits