Archives de Tag: Innovation

Planifier l’avenir est encore possible : des utopies pour l’action publique

Contributions_modifié-1Nos existences sont prisonnières de la tyrannie du présent, nos vies commandées par le régime de l’instantanéité. Tout, tout de suite. La sempiternelle quête de rentabilité, de performance, le culte du chiffre, de plus en plus connecté à la machine, alimentent notre désir de vitesse. La prédominance de l’impulsion réduit nos horizons. A quel profit faut-il mettre notre temps ? Les statistiques nous gouvernent, les rapports d’expertise se multiplient. Nous mesurons. Nous diagnostiquons. Nous commentons. Mais nous laissons peu de place à l’imagination, à la fine analyse de la complexité humaine.
Partout, les logiques court-termistes, l’urgence supposée ou réelle, enferment notre perception des réalités. A la recherche de croyances perdues, nous confondons savoir et information. Notre volonté de dominer notre environnement, en bons « maîtres et possesseurs de la nature » (Descartes), fait du chiffre une preuve indiscutable, une connaissance « objective » qui rassure.
L’obsession quantophrénique – la mesure exacerbée de toutes les activités humaines – doit masquer les incertitudes du monde qui vient. Pourtant, nos procédés de rationalisation ne nous permettent plus de discipliner le futur, d’y asseoir nos convictions : nous sommes prisonniers, à l’extérieur de l’action publique.

Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecrits

Construire l’action publique à partir de l’expertise profane.

Vidéos_modifié-1Capture d’écran 2016-03-11 à 08.31.27.png

A l’occasion de la dernière UP conférence « Territoires, nous sommes innovation », j’ai parlé de la recomposition de l’action publique par le bas, de la nécessité de partir des expériences concrètes du terrain pour bâtir les politiques publiques.

 

Pour revoir la synthèse de mon intervention, cliquez sur l’image :

NicMaty

Pour lire l’article sur le site UP conférence, cliquez sur le texte :

Capture d’écran 2016-03-11 à 08.35.15.png

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Vidéo

« Nous sommes un peuple » ? Chiche !

Contributions_modifié-1

«Je me révolte, donc nous sommes» d’Albert Camus résonnait il y a peu dans les rues. Esprit du 11 janvier es-tu là ? Les jours passent et plus rien. La ferveur citoyenne née en ce début d’année est retombée. Pire, les échéances électorales qui arrivent vont, très certainement, consacrer le repli sur soi, la tendance à l’individualisation de la société. Nous sommes responsables, collectivement.

Ne soyons pas faussement naïfs, la faute pèse, aussi et surtout, sur les épaules de l’action des pouvoirs publics. Jamais les individus n’ont eu autant envie de politique et notre pays regorge d’initiatives locales pour construire du commun. Pourtant, nous recyclons des recettes erronées et des dispositifs hors-sol, nous peinons à valoriser ce qui se fait concrètement sur les territoires et à développer des synergies; la démocratie participative doit trouver un nouveau souffle. La connexion doit être rétablie. Comment faire des citoyens des contributeurs actifs du bien commun ? De quelle manière reconstruire un récit positif, faire société ? De nouvelles formes de citoyenneté émergent, elles doivent être encouragées et stimulées.

INTELLIGENCE COLLECTIVE

L’action publique est au cœur de ce chantier. Le monde et la société changent. Le service public doit évoluer ; il se transforme déjà sous l’action de ses agents. Il doit prendre en compte de plus en plus la dimension citoyenne, retrouver le sens de l’action collective. Il s’agit aujourd’hui de passer de la simple analyse du besoin de l’usager à la co-construction de l’action publique avec le citoyen, du simple service offert à l’usager-consommateur à une action publique construite avec le citoyen-acteur. Cette intelligence collective constitue la meilleure garantie d’une action publique respectueuse des différences et soucieuse d’apporter à chacun un service de qualité sur son territoire.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Ecrits

Penser autrement l’action publique de demain !

Contributions_modifié-1Du 12 au 16 novembre, la France fête la première semaine de l’innovation publique, une occasion inédite de changer de regard sur nos administrations. C’est aussi à cette date que France Stratégie, organisme placé auprès du Premier ministre et dirigé par l’économiste Jean Pisani-Ferry, lance une réflexion sur l’action publique de demain. Profitons-en pour nous projeter dans le futur, imaginons à quoi nous aimerions que ressemble la culture administrative, la gestion publique dans 10 ou 15 ans.

Commençons par une mauvaise nouvelle. Les recettes issues du New Public Management (NPM), entendu comme une approche néolibérale de la gestion publique, semblent aujourd’hui dépassées (voir ici) ; son héritage périmé. Comme le souligne le politiste de Princeton Ezra Suleiman, le NPM a eu pour objectif le « démantèlement » de l’État. Il s’agissait d’imposer, dans les administrations publiques, les valeurs et les outils de l’entreprise privée présentés comme plus performants et parés de toutes les vertus. Réductionniste, globalisant, déshumanisant, ce modèle ne parvient plus à prendre en charge la complexité des enjeux d’aujourd’hui. Il ne représente pas un modèle vertueux et souhaitable pour demain. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Ecrits

Innover dans les formations à l’action publique : Transfer network de Amersfoort à Lille

Enseignements_modifié-1

Les formations à l’action publique doivent évoluer. Il est nécessaire de penser autrement les modes de conception, de mise en œuvre et d’évaluation des politiques publiques en prenant en compte tous les acteurs publics / privés / citoyens.

Dans le cadre de la semaine de l’innovation publique,  c’est le sens de l’atelier créatif que j’organise demain, jeudi 13 novembre, avec Strategic Design Scenario, dans le cadre du Master Management des politiques publiques Sciences Po Lille / Audencia.

Confrontée à des réductions budgétaires, la ville d’Amersfoort, aux Pays-Bas s’est désengagée de certaines actions publiques. Des mouvements de citoyens ont pris le relais. Cela a amené la ville à s’interroger sur la gouvernance locale et à réinventer la manière de collaborer avec les citoyens.

A la manière des Transfer Networks pilotés en ce moment par URBACT en Europe, les étudiants du Master management des politiques publiques de Sciences-Po Lille s’inspireront des pratiques en cours à Amersfoort pour imaginer comment elles pourraient être mises en œuvre à Lille.

En utilisant les outils du design, il s’agira, au moyen d’un jeu de rôle, de décrire pour les décideurs publics lillois les possibilités d’importation de certaines pratiques néerlandaises. Les propositions seront effectuées, pour sortir de la traditionnelle note administrative, sous le format de courtes vidéos racontant (story-telling) une nouvelle façon de faire l’action publique.

Les travaux des étudiants feront l’objet de rapports d’étonnement disponibles en ligne.

 

Cet article est également disponible sur le portail de la modernisation de l’action publique. Pour y accéder directement, cliquer sur l’image.

Capture d’écran 2014-11-12 à 08.46.07

Poster un commentaire

Classé dans Enseignements

« Gouverner, c’est réformer »… et construire l’État de demain

Contributions_modifié-1Lors de la déclaration de politique générale, au détour d’une anaphore, le Premier ministre Manuel Valls a affirmé que « gouverner, c’est réformer ». Cette affirmation, cette mise en exergue de la nécessité de réformer, notamment l’État, est une constante depuis plus d’un demi-siècle comme le montrent les travaux du politiste Philippe Bezes.

La méthode est aujourd’hui posée : il s’agit de « faire le tri dans les missions de l’État », explique Thierry Mandon, secrétaire d’État à la réforme de l’État et à la simplification auprès du Premier ministre, qui prépare un plan d’action.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Ecrits